Saturday, October 14, 2006

Maurice Marterlinck

Et s’il revenait un jour
Que faut-il lui dire?
Dites lui qu’on l’attendit
Jusqu’à son mourir

Et s’il m’interroge encore
Sans me reconnaître ?
Parlez lui comme une sœur
Il souffre peut-être

Et s’il demande ou vous êtes
Que faut-il lui répondre ?
Donnez lui mon anneau d’or
Sans rien lui répondre

Et s’il veut savoir pourquoi
La salle est déserte ?
Montrez lui la lampe éteinte
Et la porte ouverte

Et s’il m’interroge alors
Sur la dernière heure ?
Dites lui que j’ai souri
De peur qu’il ne pleure

2 Comments:

Blogger Delirious said...

C'est triste :(

8:06 AM  
Blogger Muhammad Aladdin said...

"Et s’il m’interroge alors
Sur la dernière heure ?
Dites lui que j’ai souri
De peur qu’il ne pleure"

Ouf! Qu'a été comment écrit ? vous avez un très bon goût pour choisir ceci, Doha!

12:53 AM  

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home